Expositions


Ludwig Museum, Koblenz (DE)    4 novembre 2018 - 6 janvier 2019

Pierre Soulages. Noir - Lumière. Farbe und Geste in den 1950er Jahren

L'une des dernières légendes vivantes de l'art abstrait, l'artiste français Pierre Soulages fêtera ses 100 ans en 2019. Son radicalisme a marqué l’histoire de l’art, caractérisé par la couleur noire à laquelle il s’est consacré presque toute sa vie. A l'occasion de cet anniversaire, le Musée Ludwig de Coblence présente une exposition évènement regroupant une quarantaine d'œuvres du peintre, dont des estampes et des peintures de ses débuts.

Commissariat : Beate Reifenscheid

L’œuvre de Soulages est présentée ici en relation avec les grands mouvements artistiques et politiques des années 1950, celles de l’après-guerre et des premiers succès internationaux de l’artiste (Musée Guggenheim à New York en 1953, MoMA et documenta à Kassel en 1955). L’exposition revient sur ses inspirations et sur l’influence de sa peinture sur son époque.

Au centre de l'exposition se trouve l'œuvre Peinture, 14 avril 1953 qui fait partie de la collection depuis l'ouverture du Musée Ludwig en 1992. Elle marque un tournant dans l'œuvre de Soulages, un changement radical vers le seul noir auquel il se consacrera presque exclusivement à partir de la fin des années 1970.

Le noir devient le miroir et le symbole de la lumière dans l'œuvre de Soulages. L'artiste le travaille avec des outils insolites comme des balais, des brosses ou des bâtons de bois et laisse éclater les couches de peinture sous-jacentes. Pierre Soulages rend la lumière visible en peignant « au-delà du noir » des œuvres qu’il baptise Outrenoir. Ces dernières transmettent les reflets de la lumière lorsqu'elle frappe la surface noire de la toile, la lumière devenant ainsi une partie fondamentale de son travail.

Outre les tableaux de Soulages, des œuvres de Hans Hartung, de Karl Otto Götz et de Georges Mathieu notamment, seront exposées. Tous ces artistes ont été actifs dans le Paris d'après-guerre et leur peinture reflète également la liberté retrouvée. Elle engendre des formes libres, sans contours clairs, dans de grands gestes picturaux et graphiques. Ces peintres s'intéressent à la spontanéité, au processus de la peinture et à l'expérimentation de la matière colorée sur la toile, d'où le nom de « tachisme ».

L'exposition est accompagnée d'un catalogue avec des contributions de Beate Reifenscheid, Dieter Ronte, Mark Hesslinger et Caroline Wind.

L'exposition est le fruit d’une collaboration avec l'artiste et le Musée Soulages de Rodez.


Œuvres en prêt

Pierre SOULAGES
Peinture 195 x 130 cm, 11 juillet 1953
1953
Pierre SOULAGES
Encre sur papier, 65 x 50 cm, 1955
1955
Pierre SOULAGES
Peinture 81 x 60 cm, 28 novembre 1955
1955
Pierre SOULAGES
Peinture 195 x 130 cm, 1er septembre 1957
1957
Pierre SOULAGES
Peinture 130 x 89 cm, 24 août 1958
1958