Expositions


MAMCO, Genève (CH)    9 octobre 2019 - 2 février 2020

Martin Barré

L’exposition Martin Barré au MAMCO est la première grande présentation en Suisse de l'œuvre de cette figure essentielle de l'art de la seconde moitié du XXe siècle. Avec des œuvres représentatives de chaque époque, l'exposition retrace l’entreprise picturale de Martin Barré : celle qui l’a conduit à expérimenter sans relâche les possibilités sensibles, mentales, chromatiques et physiques de la forme du tableau.

Commissariat : Clément Dirié

Depuis le début de sa pratique en 1954 jusqu'à ses séries des années 1980-1990, les contributions de Martin Barré à l'histoire de la peinture ont été essentielles, notamment sa synthèse unique de l'abstraction d'après-guerre, son utilisation pionnière du spray entre 1963 et 1967 et sa manière d'occuper l'espace de la toile, toujours renouvelée. Il n'a cessé de redéfinir le sens de la peinture gestuelle, de la révéler et de la célébrer, tout en repoussant les limites de l'espace pictural.

Cet automne, la programmation du MAMCO s’attache à révéler une typologie de gestes et de signes picturaux à travers des pratiques expérimentales, traçant un parcours singulier dans l'histoire de la peinture d'après-guerre. Les nouvelles expositions se pencheront sur les œuvres de Martin Barré, Rosemarie Castoro, Irma Blank et Arnulf Rainer. Leur remplacement du pinceau par l’usage du spray, l'extension de la toile au corps et à l'espace, le langage libéré de son sens ou le recouvrement d'images préexistantes sont quelques exemples des « gestes »  présentés qui rappellent que les artistes pensent avant tout en termes de formes, qui ne peuvent être correctement regardées et appréhendées que si elles sont comprises comme telles.

Revue de presse

Tribune de Genève — 12.10.2019
« Quand gestes et signes fondent le récit pictural »


Œuvres en prêt

Martin BARRÉ
61-T-16
1961
Martin BARRÉ
67-Z-7-70x65
1967
Martin BARRÉ
80B-100x90
1980
Martin BARRÉ
92B-124x128-E
1992
Martin BARRÉ
57-50-B
1957