Mécénat


La Fondation Gandur pour l’Art a mis en place un programme de mécénat destiné à soutenir financièrement des projets de restauration ou de sauvegarde du patrimoine en lien avec ses collections.

La Mission archéologique franco-suisse de Saqqâra (Égypte), le Pôle de recherche « Études Bosporanes » de Kertch (Crimée, Ukraine) ou le soutien d'une Chaire UNESCO en droit international de la protection des biens culturels à l’Université de Genève (Suisse) sont quelques exemples de bénéficiaires.

Les institutions intéressées à pouvoir en bénéficier doivent déposer un dossier complet qui contiendra un descriptif du projet, sa pertinence, un budget financier, les personnes responsables du projet et leur expertise dans le domaine, ainsi qu’une mention des soutiens déjà acquis ou demandés pour le projet. Le projet devra aussi spécifier le nombre d’années sur lequel le projet compte s’étendre, et, le cas échéant, quelles sont les solutions envisagées pour qu’il soit pérenne.

Une fois le mécénat octroyé, la Fondation Gandur pour l’Art se réserve de suspendre ou d’annuler le versement du mécénat, si les travaux de restauration ou de sauvegarde ne sont pas menés dans les délais annoncés dans le dossier de candidature ou si les faits annoncés dans le dossier de candidature ne sont plus remplis (par exemple changement de situation politique, changement de directeur de projet, situation de guerre etc.).


2017-2026 – Université de Genève, Genève, Suisse

Chaire UNESCO en droit international de la protection des biens culturels

La Chaire UNESCO en droit international de la protection des biens culturels a été créé en 2012 en raison de sa nature innovante, internationale et pluridisciplinaire.


2015-2025 – Université de Genève, Genève, Suisse

Mission archéologique franco-suisse de Saqqâra (Égypte)

Bénéficiant du soutien de la FGA depuis l’année académique 2015-2016 et pour une durée de 5 ans, la Mission s’attache à approfondir la recherche et l’étude des Textes des Pyramides, le plus ancien recueil conservé de textes religieux de l’histoire de l’humanité.

En 1987 puis en 2012, la Mission décida d’élargir son action et d’entreprendre la fouille des complexes pyramidaux de la famille royale autour de la pyramide de Pépy 1er.


Mécénats passés