Expositions


Artgenève 2020, Genève (CH)   30 janvier 2020 - 2 février 2020

Supports/Surfaces

Après la présentation et la confrontation inédites d’œuvres de ses quatre collections l’an dernier pour sa première participation, la Fondation Gandur pour l’Art revient à artgenève en 2020 avec un accrochage centré sur les artistes de Supports/Surfaces, considéré comme le dernier mouvement d’avant-garde. Articulé autour d’œuvres emblématiques des années 1960 et 1970, le parcours permet de saisir la remise en question du tableau et de la peinture proposée par ces artistes.

Commissariat : Yan Schubert

 
 
 
 
 
 
 

L’accrochage présenté à artgenève revient sur le travail et la manière dont ces artistes repensent autant la peinture que leurs pratiques. Il dresse un panorama de leur production entre le milieu des années 1960 et la fin des années 1970 et offre un point de vue intéressant sur cette période charnière, considérée comme un tournant essentiel de l’histoire de l’art contemporain.

En mettant au centre de leurs réflexions et de leurs travaux la déconstruction radicale du tableau, les artistes Supports/Surfaces questionnent la matérialité de la peinture et repensent la forme, la composition, le format et son inscription dans l’espace réel. Ils s’interrogent sur le support et la surface du tableau mais aussi sur la spécificité de la peinture et les possibilités de sa production sérielle. Ils dissocient la toile de son châssis et engagent une rupture profonde avec sa fonction traditionnelle de surface écran, par l’extrême réduction de ses éléments constitutifs, voire par leur suppression partielle. La toile libre peut dès lors être manipulée, pliée, froissée, tendue ou laissée flottante.

Expérimentateurs infatigables, les membres du groupe cherchent à diversifier les supports et n’hésitent pas à utiliser des matériaux banals. Quand ils travaillent la couleur, ils ne lui confèrent aucune symbolique et la libèrent de ses fonctions de remplissage. Appliquée souvent très diluée sur une toile sans apprêt, elle permet de voir le geste, l’empreinte, le travail sur les plis ou l’imprégnation de la matière colorante dans les fibres du support.

La toile libre, le refus du pinceau et la simplicité des schémas de composition encadrent la création des artistes Supports/Surfaces. Le dispositif théorique solide sur lequel leur travail repose néanmoins a parfois détourné le regard du spectateur des qualités plastiques des œuvres que cet accrochage souhaite mettre en lumière.

Vincent Bioulès questionne la composition et la matérialité de la peinture, Louis Cane la forme et le format. Marc Devade fait apparaître le châssis, tandis que Daniel Dezeuze découpe sa toile et que Noël Dolla la réduit à une faible largeur et l’enroule. Bernard Pagès met en scène les tensions entre la nature et l’artefact, Patrick Saytour travaille des matériaux simples et bruts. André Valensi découpe des morceaux de tissus et les réassemble par couture alors que Claude Viallat peint des toiles libres ou les livre à leur dégradation sous l’effet conjugué du soleil et de la pluie.

Si d’aucuns ont voulu voir Supports/Surfaces comme le dernier mouvement d’avant-garde, il reste avant tout un groupe fondé sur des liens d’amitié entre Paris, Montpellier et Nice, les divergences théoriques et idéologiques successives aboutissant pourtant à son éclatement rapide.

Cette présentation dépasse la chronologie stricte du groupe, réuni uniquement autour de quelques expositions au tournant des années 1970. Elle permet de revenir sur le moment de maturation de ces artistes à la fin des années 1960, avant la création officielle du mouvement en août 1971. Loin d’un bilan historique, elle illustre toutefois l’effervescence de la période.

 
 
 
 
 
 
 

Palexpo Genève
Route François-Peyrot 30, 1218 le Grand-Saconnex
du 29 janvier au 2 février 2020

 

 
 
 
 
 
 
 

Œuvres en prêt

Vincent BIOULÈS
Peinture
1970
Louis CANE
Toile Sol/Mur
1974
Marc DEVADE
Sans titre
1976
Marc DEVADE
Sans titre
Février 1978
Daniel DEZEUZE
Toile ajourée
1967
Bernard PAGÈS
Quatre assemblages angulaires
1971-1972
Bernard PAGÈS
L'Étendoir
1968
Patrick SAYTOUR
Tension
1970
Noël DOLLA
Tarlatane
10 septembre 1972
Bernard PAGÈS
Arrangement, branchage et bouteilles
Novembre 1968
Patrick SAYTOUR
Enrubanné
1968
André VALENSI
Peinture
1973
Claude VIALLAT
1968/025
1968