Expositions


Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid (ES)   27 novembre 2021

Vasos Comunicantes. Colección 1881-2021.

Dans le cadre de son partenariat avec le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía conclu en 2015, la Fondation Gandur pour l’Art contribue à la nouvelle présentation de la collection permanente du Musée dévoilée en novembre 2021, intitulée Vasos Comunicantes. Colección 1881-2021.  Les 13 œuvres de la collection beaux-arts en prêt ont pris place dans la section « Doble exposición: el arte y la Guerra Fría » du parcours.

Commissariat : Rosario Peiró Carrasco

L’exposition présente un parcours thématique comprenant quelques 2000 œuvres d’art de la fin du XIXe siècle à nos jours. Leur intégration dans le parcours a permis d'examiner de nouvelles thématiques, comme les questions migratoires, le colonialisme et l'écologie, tout en réfléchissant également à la représentation des femmes. La place de l'architecture, de la photographie et du cinéma a été renforcée, des centaines de vidéos et de photos alimentant le parcours. La section « Doble exposición: el arte y la Guerra Fría » propose une interprétation inédite du contexte artistique et culturel durant la guerre froide, à une époque où les États-Unis cherchent à redéfinir les frontières géopolitiques et tentent d'étendre leur hégémonie culturelle au-delà de leurs frontières. Les artistes et les collectifs trouvent alors de nouveaux moyens de diffusion comme une forme de résistance.

Tandis que la victoire de Franco en Espagne entraîne un retour à l'ordre et le début d'années d'isolement et de répression, des navires bondés d'exilés espagnols atteignent le nouveau continent dans un périple rappelant la Conquête des Amériques. Pour de nombreux artistes, l'exil est l’occasion de remettre en question les modes de pensée et de prendre part aux expériences et aux discours les plus radicaux dans les différents champs culturels. Conscients du potentiel de la culture, les deux camps qui s'affrontent durant la guerre froide utilisent les expositions pour redessiner un nouveau cadre géopolitique alors que les artistes et les collectifs s'en servent comme moyen de résistance. À partir des années 1960, dans un contexte d’ouverture économique et de réformes politiques, l’Espagne de Franco adopte le discours glorifiant des « 25 ans de paix » (XXV años de paz), qui ne convaincra ni les exilés ni les collectifs antifranquistes qui prennent de l'ampleur.

Vues des salles exposition au Musée Reina Sofia
© Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía
Vues des salles exposition au Musée Reina Sofia
© Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía
Vues des salles exposition au Musée Reina Sofia
© Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía

Œuvres en prêt

Enrico BAJ
Generale
1961
CÉSAR
Panneau relief
1955
Lynn CHADWICK
Watcher V
1960-1961
CONSTANT
Femme-oiseau
1949
Jim DINE
The Composer's Leather Tie
1961
François DUFRÊNE, Jacques VILLEGLÉ
La Baleine blanche
Février 1958
Jean FAUTRIER
Nature morte (Les Pommes à cidre)
Vers 1943
Raymond HAINS
Saffa, Omaggio a Mondrian e a De Chirico
1970
Wolfgang PAALEN
Vous ici ?
1953
Mimmo ROTELLA
Come un poema – suono
1960
Jean TINGUELY
[Sans titre]
1967
Jacques VILLEGLÉ
Boulevard Saint-Martin
Août 1959
Jacques VILLEGLÉ
Boulevard du Français moyen
5 novembre 1961