News


ARCHÉOLAB - VILLA ROMAINE, PULLY (CH)    4 November 2018

Brunch-conférence

Dans le cadre de l’exposition Archéonimaux, l’ArchéoLab vous offre une réflexion sur un thème d’actualité : la relation entre homme et animal entre hier et aujourd’hui, et plus particulièrement au travers de l’alimentation. Dans l’Antiquité déjà, le thème de la consommation de viande faisait débat chez les plus grands philosophes. Si le sacrifice religieux légitimait la mise à mort d’un animal, l’alimentation végétarienne était aussi pratique courante chez certains penseurs. Au fil des siècles, le débat a perduré et reste une question centrale de nos jours, renvoyant plus largement à la place de l’homme sur notre planète et à son influence sur l’environnement.

Dans l’Antiquité déjà, le thème de la consommation de viande faisait débat chez les plus grands philosophes. Si le sacrifice religieux légitimait la mise à mort d’un animal, l’alimentation végétarienne était aussi pratique courante chez certains penseurs. Au fil des siècles, le débat a perduré et reste une question centrale de nos jours, renvoyant plus largement à la place de l’homme sur notre planète et à son influence sur l’environnement.

 

Le dimanche 4 novembre de 9h30 à 12h

Tout public, gratuit sur inscription : www.archeolab.ch
Rendez-vous devant l’ArchéoLab, Av. Samson-Reymondin 2, 1009 Pully

 

Programme

  • 9h30-9h50 : visite exclusive de l’exposition avec focus sur les objets archéologiques de la Fondation Gandur pour l’Art
  • 9h50-10h : déplacement à la Salle Davel
  • 10h-11h30 : série de conférences, suivie d’une table ronde
  • Dès 11h30 : brunch vegan

 

Intervenants

  • Isabelle Tassignon, commissaire de l’exposition, archéologue et conservatrice de la collection archéologique de la Fondation Gandur pour l’Art
  • Matthieu Pellet, doctorat en Histoire des religions, premier assistant à l’Institut romand des sciences bibliques à l’Université de Lausanne
  • Philippe Ligron, responsable de la Food Expérience à l’Alimentarium et animateur radio dans l’émission «Bille en tête» sur la Première
  • Gérald Hess, maître d’enseignement et de recherche en éthique et philosophie de l’environnement à l’Université de Lausanne
  • Karine Meylan, conservatrice de l’ArchéoLab

Linked news